top of page

博物館の展示

Café avec des plantes

A piece of paper

jeudi 4 avril 2024

dimanche 29 septembre 2024

ダウンロードするには:  

Un morceau de papier / A piece of paper, cela peut paraître si anodin, si suranné à l’ère du numérique et pourtant, le papier continue à être un medium pour informer, communiquer, transmettre et partager... il reste l’incontournable complice de l’écrit et de l’image. Une vision partagée par Drew Matott, initiateur de Peace Paper Project, activiste du papier, qui a choisi de placer la fabrication du papier au cœur d’une démarche sociale et solidaire.


« J’ai commencé à fabriquer du papier pendant mes études de premier cycle en arts graphiques. Après avoir appris que l’on pouvait fabriquer du papier à partir de chiffons, je suis aussitôt allé dans mon placard et j’ai commencé à découper mes vieux vêtements. Cela m’a fait prendre conscience que le matériau que je transformais en papier avait un contenu et une histoire et qu’il pouvait également donner aux impressions que je faisais un support

original voire unique. » Drew Matott, artiste papetier américain, installé à Hambourg, en Allemagne.


Très tôt, Drew Matott utilise le processus de fabrication du papier comme forme d’intervention dans l’espace public, grâce à un dispositif portatif ingénieux : un bac, une roue et un vélo. Il développe alors sa propre technique, appelée « Pulp painting », mêlant fabrication du papier et arts graphiques.


Le « pulp printing » ou impression avec des pâtes à papier consiste à pulvériser des fibres très raffinées et pigmentées à travers un pochoir préparé en sérigraphie, colorant ainsi la feuille tout juste fabriquée.

Apparaissent alors des œuvres qui empruntent à l’esthétique du street-art et dont le caractère brut, textile, donne à voir et à sentir l’âme du papier.

Le matériau (papier) issu de la matière travaillée (pâte) venue elle-même du matériau (végétaux, vieux papiers, chiffons...) s’inscrit dans un cycle sans fin où le travail de recyclage de la matière ouvre sur une liberté infinie. C’est autour de cette démarche artistique, engagée et solidaire que Drew Mattot a réuni un collectif d’artistes pour réaliser des projets d’édition ou encore organiser des ateliers auprès de publics, parfois en difficulté (réfugiés, victimes de violence...).

Papiers faits main et imprimés à l’aide de techniques proches de la typographie ou de la sérigraphie, l’exposition A piece of paper présente le travail de Drew Matott et plus largement de Peace Paper Project et des communautés associées à ce travail.

À travers ces deux nouvelles expositions et la programmation associée – ateliers et visites thématiques, rencontres et spectacle... - l’atelier-musée de l’imprimerie « donne la parole au papier », matériau et matière d’une mémoire individuelle et collective.

bottom of page