top of page

CERCIL-Musée Mémorial des enfants du Vel d’Hiv

Hôtel Cabu.JPG
© CERCIL-Musée Mémorial des enfants du Vel d’Hiv

Téléphone : 02 38 42 03 91 

Mail : cercil@memorialdelashoah.org 

Site internet : www.musee-memorial-cercil.fr

Facebook

Twitter

Présentation

Le CERCIL, Musée-Mémorial des enfants du Vel d’Hiv est un centre d’histoire et de mémoire à Orléans, ouvert à tous les publics. Son exposition permanente retrace l’histoire des camps d’internement dans le Loiret pendant la Seconde Guerre mondiale : Beaune-la-Rolande, Pithiviers et Jargeau. Un Mémorial est dédié aux milliers d’enfants qui y furent détenus. Le CERCIL propose des expositions temporaires, des visites guidées ainsi qu'une riche programmation culturelle (rencontres, conférences, ateliers pour les enfants...).
Beaune-la-Rolande et Pithiviers
Entre 1941 et 1943, 16 000 juifs dont 4 700 enfants sont internés dans les camps de Beaune-la-Rolande et de Pithiviers. D’abord des hommes, arrêtés lors de la première grande rafle de juifs étrangers, la rafle du « billet vert », le 14 mai 1941. Puis des femmes et des enfants, à partir de l’été 1942. Placés sous l’autorité de la préfecture du Loiret à Orléans, les camps sont surveillés par des gendarmes et douaniers français. Après la rafle du Vel d’Hiv, les 16 et 17 juillet 1942 à Paris, 8000 juifs, principalement des femmes et des enfants, y ont été internés. Les mères sont déportées les premières, puis les enfants. 4 400 enfants ont été assassinés à Auschwitz après avoir été internés dans les camps de Pithiviers et Beaune-la-Rolande. Huit convois sont partis directement du Loiret vers Auschwitz-Birkenau.
Jargeau
Dans ce camp ont été enfermées, de mars 1941 au 31 décembre 1945, 1 700 personnes dont 1 200 nomades. Par le nombre de personnes internées et sa durée de fonctionnement, Jargeau est l’un des plus importants camps d’internement de nomades en France.

Bientôt disponible

press to zoom

press to zoom
1/1

Horaires et Tarifs

Du lundi au vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h30. 

Le dimanche de 14h à 18h. 

Fermeture le samedi. 

Nocturne le mardi jusqu’à 20h. 

"Les Mardis du CERCIL (conférences et rencontres) sont en entrée libre."


Pour les groupes, tous les jours sur rendez-vous.

Visite du musée-mémorial : 4€ – Tarif réduit : 2€
Gratuité pour les moins de 18 ans
Pour les groupes à partir de 10 personnes : visite guidée : 30€

Horaires
Localisation et Accessibilité

Se rendre au Cercil : 

Gare routière et SNCF à 15 mn à pied. 

Parking pour les cars à 10 mn. 

Tram à 5mn

Accès
Histoire

Histoire du Musée et de ses collections

Le CERCIL, Centre d’Etude et de Recherche sur les Camps d’Internement dans le Loiret, a été fondé en 1991 à Orléans par Hélène Mouchard-Zay, entourée d’Eliane Klein, de Serge Klarsfeld et d’Henri Bulawko, avec le soutien des municipalités de Beaune-la-Rolande, d’Orléans, de Pithiviers, puis de Jargeau. Dès sa création, le CERCIL s’est donné pour objectifs d’approfondir et de faire connaître l’histoire des camps du Loiret : rassembler la documentation, étudier les archives, collecter les témoignages et partager la connaissance.

En 1992, grâce à une documentation apportée par Serge Klarsfeld, Henri Bulawko et des premiers fonds privés, le CERCIL présente une exposition à la mairie d’Orléans « Histoire et mémoire. Les camps d’internement dans le Loiret », inaugurée par Simone Veil. Le lendemain, la République du Centre titrait « Le Loiret retrouve la mémoire des camps ». Le large écho que rencontre l’exposition suscite, au milieu des années 90, des témoignages qui viennent nourrir les recherches. D’emblée, la démarche historique se noue à la volonté de perpétuer la mémoire.

Le 27 janvier 2011, le Cercil inaugure un Musée-Mémorial des enfants du Vel d’Hiv, qui prend place dans une ancienne école maternelle au cœur d’Orléans. Inauguré en présence de Simone Veil et de Jacques Chirac, le Musée-Mémorial dévoile une exposition permanente, un centre de ressources, une salle d’activités pédagogiques et culturelles ainsi qu’un Mémorial, en hommage aux 4 400 enfants déportés. Dans la cour du Cercil est implanté un fragment d’une baraque du camp de Beaune-la-Rolande, que la Cercil a souhaité faire classer monument historique.

Le Cercil est membre du Réseau des lieux de mémoire de la Shoah qui rassemble treize institutions adossées à un site historique et liées à l’histoire et à la mémoire de la persécution, de la déportation, de l’extermination, du sauvetage ou de la résistance des Juifs durant la Seconde Guerre mondiale.
Depuis 2016, dans le cadre de l’accord de coopération décentralisée, signé par la Région Centre-Val-de Loire et le Land de Saxe-Anhalt, le CERCIL participe à un projet franco-allemand portant sur la pédagogie de la mémoire.

Depuis 2018, le Cercil Musée-Mémorial des enfants du Vel d’Hiv a fusionné avec le Mémorial de la Shoah à Paris.

En 2022, sera inaugurée l’ancienne gare de déportation de Pithiviers aménagée en lieu de mémoire.

A proximité

Que faire avant ou après le musée?

Le musée en vidéo : 

bottom of page