top of page

Musée des Beaux-Arts de Tours

Hôtel Cabu.JPG

Information du public : 02 47 05 68 73,  musee-beauxarts@ville-tours.fr
Réservation groupes adultes : Eric Garin, 02 47 05 68 73, e.garin@ville-tours.fr
Réservation groupes "jeune public" : Service éducatif 02 47 64 52 30 ou 02 47 05 96 61, musee-beauxarts-seduc@ville-tours.fr
Contact presse : Eric Garin, 02 47 05 68 73 ou 02 47 05 58 71, e.garin@ville-tours.fr
Direction : Hélène Jagot, Directrice des Musées et du Château de Tours, 02 47 05 68 73 ou 02 47 69 17, s.join-lambert@ville-tours.fr ou musee-beauxarts@ville-tours.fr
Conservation : Jessica Degain. Conservatrice en charge des collections 17e-19e siècle ; Elsa Gomez. Conservatrice du patrimoine chargée des collections Antiquité, Moyen-Âge, Renaissance

Site Internet :

Facebook 


Amis de la Bibliothèque et du Musée des Beaux-Arts de Tours

Président : Catherine LEGARE
Contact : abmtours37@gmail.com;
Site Internet
Facebook
Blog 

Présentation

La plus grande collections de Primitifs italiens après le Louvre

   A quelques pas de la cathédrale, l’ancien palais de l’archevêché classé Monument Historique, abrite les collections du musée des Beaux-Arts.


   L’ancien palais archiépiscopal construit en 1767, est un grand corps de logis classique comportant fronton et attique, avec, à l’Est, une terrasse surplombant les jardins et le parc. Cette architecture sobre conserve les traces d’édifices antérieurs qui se sont succédés de l’Antiquité jusqu’au XVIIIème siècle. Rempart et tour gallo-romains (IVème s.), vestiges de l’église saint Gervais – saint Protais (IVème-XIIème s.), Salles des Etats (XIIème-XVIIIème siècles), ancien palais du XVIIème siècle sont autant de leçons d’architecture. Les derniers aménagements sont réalisés à la veille de la Révolution : la cour d’entrée est close par un hémicycle précédé d’une porte monumentale formant un arc de triomphe, tandis que l’ancienne Salle des Etats est transformée en chapelle avec colonnade à l’antique.


   Après 1789, le Palais des Archevêques devient théâtre, Ecole Centrale, bibliothèque et dépôt des œuvres d’art confisquées. Sous l’Empire et durant tout le XIXème siècle, les bâtiments sont à nouveau affectés à l’archevêché. Ce n’est qu’en 1910, date à laquelle la ville devient propriétaire des lieux, que les collections réintègrent l’ancien palais archiépiscopal.

   Le fonds le plus ancien du musée est constitué d’œuvres saisies en 1794 dans les maisons d’émigrés, les églises et les couvents, en particulier les grandes abbayes de Marmoutier, de Bourgueil et de La Riche, ainsi que des tableaux et des meubles provenant du château de Chanteloup, de Richelieu. Parmi les plus célèbres citons Blanchard, Boucher, Boulogne, Houël, La Fosse, Lamy, Le Sueur, Parrocel, Restout.


   Créé officiellement en 1801 par le décret consulaire qui marque la création de quinze grands musées de provinces, le musée bénéficie du Muséum Central, futur Louvre, d’un dépôt de trente peintures exceptionnelles comprenant une série de morceaux de réception de l’Académie royale de peinture. C’est à cette époque que le musée des Beaux-Arts de Tours reçoit l’Ex-voto de Rubens et  les chefs-d’œuvre de la Renaissance italienne que sont les deux panneaux d’Andrea Mantegna.

   Au cours du XIXème siècle, la ville de Tours acquiert deux lots importants de peintures où le XVIIIème siècle français et italien est bien représenté. Dépôts de l’Etat, legs et dons enrichissent le musée tout au long du XIXème et XXème siècles en meubles, en tableaux, en objets d’art de diverses époques, augmentant les collections avec Champaigne, Corneille, Coypel, Lagrenée, Nattier, Perronneau, Rembrandt.


   En 1963, le musée reçoit la collection du peintre et collectionneur Octave Linet, constituant ainsi une des plus grandes collections de Primitifs italiens après le musée du Louvre et le musée du Petit Palais d’Avignon..


   Le XIXe siècle est également bien représenté, depuis l’école néo-classique (Suvée, Taillasson), le romantisme (Vinchon), l’orientalisme (Belly, Chassériau, Delacroix), le réalisme (Bastien-Lepage, Cazin, Gervex). L’impressionnisme, le post-impressionnisme et le symbolisme sont présent grâce aux œuvres de Monet, Degas, Henri Martin, Le Sidaner.

La collection d’œuvres du XXème siècle regroupe Asse, Besse, Briggs, Calder, Davidson, Debré, Denis, Peinado, Zao Wou-ki.


   Lieu de découverte et de diffusion de la culture, le musée des Beaux-Arts de Tours offre un large choix de parcours : collections permanentes, expositions temporaires, conférences, concerts, bibliothèque, documentation ainsi qu’un service éducatif pour les scolaires.

   Riche de son passé historique, architectural et de son exceptionnelle collection, le musée des Beaux-Arts de Tours compte parmi les plus importants de France. Ouvert sur un jardin à la française et sous l’ombre d’un cèdre classé « Arbre remarquable de France » le musée sait réunir le charme d’un palais et la beauté d’une collection.

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/2

Horaires et Tarifs

Jusqu’au 5 juillet : Mercredi - Lundi : 9h - 12h45 / 14h - 18h

Du 5 juillet au 5 septembre : Mercredi - Lundi : 10h - 18h

Fermé le mardi et le 14 juillet

  • Tarifs individuels

Plein tarif : 6 € (valable toute la journée, Il donne droit à une entrée gratuite au Musée Saint Martin pendant une semaine)
Demi-tarif : 3 €
Etudiants sur présentations de leurs cartes
Membres du corps enseignants
Accompagnant d'adultes handicapées
Groupe de 10 personnes et plus
Personnes de plus de 65 ans
Porteur d'une carte "Privilège" type comité d'entreprise ou autres groupements lors de journées de promotion ou d'animation présentant un intérêt particulier pour le musée
Personne présentant le Guide du Routard
Visiteurs dans le cadre de la Charte Culture pour Tous)

Jeunes jusqu'à 26 ans

  • Gratuité :
    Enfant de moins de 18 ans
    Scolaires en groupes accompagnés de leurs professeurs (maternelles, primaires, collèges, lycées, CFA)
    Élèves des Écoles des Beaux-Arts, étudiants en Histoire de l'Art, élèves de l'École du Louvre
    Étudiants détenteurs du PCE (Passeport Culturel Étudiant)
    Demandeurs d'emploi
    Allocataire du RSA
    Personnes inscrites à l'école de la 2e chance
    Membre de l'Association des amis de la Bibliothèque et du Musée des Beaux-Arts de Tours
    Membre de l'Association Culture du Coeur
    Membres de la presse
    Guides du tourisme employés par les collectivités locales
    Titulaires de la carte "Pass Pro Tourisme"
    Accompagnateurs et chauffeurs des groupes et organisateurs de voyage
    Porteurs de la carte "Bienvenue Loisir Accueil Indre-et-Loire"
    Membres du Conseil International des Musées (ICOM)
    Membres du Conseil International des Monuments et des Sites, membres de l'Association Générale des Conservateurs des Collections Publiques de France
    Elus municipaux
    Membre du COS de la Ville de Tours et de Tours

Personnes en situation de handicap et leur accompagnant

Un tarif spécial canicule : il sera activé en cas de fortes chaleurs, en compensation de conditions de visites moins confortables

  • Groupes.
    Visites commentées

    Groupe, à partir de 10 personne
    Forfait conférence : 45 €
    Sur rendez-vous, renseignements : 02 47 05 68 73

  • Pass annuel musée des Beaux-arts
    12€

  • Passeport Culturel Etudiant.
    Le Passeport Culturel Etudiant, vendu au prix de 8 Eur, permet de bénéficier pendant une année universitaire de tarifs avantageux au sein d'un grand nombre d'établissements culturels de Tours et de son agglomération, sur tout ou partie des manifestations et spectacles de la saison. Il édite un guide qui répertorie tous les avantages de la formule et tient ses détenteurs informés de la programmation des différentes structures culturelles. Renseignements : Université de Tours : 02 47 36 64 15.

Gratuit pour tous : le premier dimanche du mois, nuit des Musée, journées du Patrimoine, A Musées-vous en Région centre

Horaires
Localisation et Accessibilité

Adresse : 18, place François-Sicard 37000 Tours
Quais de la Loire jusqu'au château de Tours, prendre la rue Lavoisier qui longe la cathédrale.

Gare :  à 400 m du musée, gare de Tours,  ligne SNCF (TGV - Aqualiys) Paris/Vendôme/Orléans - Tours et Tours - Poitiers/Bordeaux/Nantes
Autoroute : A 10 , sortie Tours centre n°21
Bus :

  • Ligne 8, arrêt Château de Tours, 200 m.

  • Ligne 1, 2, 5, 6, 7, 8, 9, 14, arrêt Emile Zola à 500 m.

Coordonnées GPS : 47.3944 ; 0692741


Collections permanentes : toutes les salles sont accessibles aux personnes en fauteuil roulant. 
Le musée est également équipé : d'un ascenseur 
Places de parking réservées au personnes en situation de handicap : place disponible dans la cour du musée
Visites spécifiques :

  • Visite en langue des signes (sur demande)

  • Visite tactile (sur demande)

  • Visite pour mal-voyants (sur demande)

Chiens-guides : autorisés à entrer au musée

Accès
Histoire

Histoire du Musée et de ses collections

Le musée des Beaux-Arts de Tours est installé dans un bâtiment historique d’une qualité exceptionnelle.


Le site est d’une importance capitale pour l’histoire de l’antique Caesarodunum; le musée abrite en ses souterrains la plus belle inscription lapidaire à la gloire des Turons. Les premiers évêques avaient choisi de s’installer à proximité de la cathédrale, dans un palais longeant le rempart du IVe siècle.

Autre vestige de cette période, une chapelle adossée au palais des archevêques datant du  IVe s. et reconstruite en 591 sur ordre de Grégoire de Tours. Cet édifice fut transformé au XIIe siècle et en partie détruit au XVIIe siècle lors des aménagements du nouveau palais archiépiscopal de Monseigneur Bertrand d’Eschaux.. Au XIIe siècle fut bâtie l’aile dite du Synode. Constamment transformée au cours des siècles, cette immense salle où se rassemblèrent à deux reprises (1468 et 1484) les Etats généraux du royaume de France est l’un des lieux historiques les plus évocateurs de l’histoire de Touraine.

Monseigneur Rosset de Fleury paracheva l’ensemble grâce à la construction du palais à fronton et attique et l’aménagement des terrasses dont la courbe suit le tracé de l’amphithéâtre romain. Enfin, Monseigneur de Conzié fit élever en 1775, à la place des anciennes écuries, l’imposant portail et l’hémicycle de la cour d’honneur. Il transforma en chapelle archiépiscopale l’ancienne salle du Synode et fit exécuter à cet effet une colonnade à l’antique.

Après 1789, le Palais des Archevêques devient théâtre, Ecole Centrale, bibliothèque puis par arrêté départemental du 6 octobre 1792 et à l’énergie passionnée du fondateur de l’école de dessin de la Ville, Charles-Antoine Rougeot et de son gendre, Jean-Jacques Raverot, devint dépôt des œuvres saisies à la Révolution.

Le musée est officiellement crée en 1801, dès 1802 et durant tout le XIXe siècle, les bâtiments sont à nouveau affectés à l’archevêché. Ce n’est qu’en 1910 que les collections réintègrent l’ancien palais archiépiscopal.

A proximité

Que faire avant ou après le musée?

Parkings :

  • Places payantes autour de la place François-Sicard, devant le musée

  • Parking gratuit quai de la Loire, 200 m.

  • Parking des Turons, derrière le Châteaux, 200 m

  • Parking (cars) quai André Malraux, devant le Château, 200 m

Restaurants : nombreux  à proximité du musée, 100 m
Commerces : Antiquaires, salons de thé, boulangeries, épiceries, caviste... à 30 m
Offices du tourismes : à 400 m du musée
Autres sites culturels et touristiques : à 30 m. Cathédrale Saint Gatien, Cloître de la Psalette.

Le musée en vidéo : 

bottom of page